Crocodile ou alligator: quel est le mieux pour un sac à main?

En Italie, comme dans beaucoup d’autres pays européens, on se sert bien souvent du terme général “sac à main en crocodile“, que celui-ci ait été fabriqué en véritable peau de crocodile, ou bien en alligator, ou bien encore en caïman, qui, par rapport aux deux premières typologies de peau, présente de substantielles différences. La situation s’aggrave encore lorsqu’on utilise l’expression “sac à main ou accessoire en crocodile” tout simplement pour indiquer un produit qui n’a rien à voir avec la véritable peau de crocodile, mais qui a tout simplement été réalisé avec du simple cuir imprimé.

sac-crocodile

 

On parlera de la distinction entre “peau véritable” et “peau imprimée” dans nos prochains articles, afin de vous fournir des conseils utiles pour ne pas être déçus par votre choix !

Dans cet article, nous souhaitons nous attarder sur les différences existant entre la peau de crocodile et celle d’alligator.

Crocodile et Alligator : est-ce que vous avez jamais remarqué combien de fois on tend à définir un article “en crocodile” même quand le matériel utilisé pour sa production n’est pas du vrai crocodile ? Souvent, ce malentendu est dû à des raisons liées à diverses pratiques culturelles. Généralement, les américains utilisent le terme “crocodile” pour identifier l’alligator, alors que les européens utilisent le terme “alligator” pour parler du crocodile ; en Italie aussi le terme “crocodile” est le plus fréquemment utilisé.

Même si les différences et les pratiques culturelles varient  d’un endroit à l’autre, personne ne songe jamais à faire une distinction entre les deux variétés d’animaux.  Pourquoi cela ?

La réponse à cette question pourrait apparaître assez évidente : les deux peaux sont similaires dans l’aspect donc, on tend à utiliser les deux termes de manière interchangeable sans s’arrêter sur les différences.

Aussi, en termes de qualité et de prestige, la distinction entre l’alligator et le crocodile est vraiment minime, donc, d’un point de vue économique, même si l’alligator est un petit peu plus cher que le crocodile, tous ceux qui désirent acheter le produit fini doivent savoir que le choix de l’une ou l’autre peau ne comporte pas une grande différence.

En comparant directement les deux peaux dans leur intégralité, plutôt que l’article fini, il est possible d’identifier des particularités qui caractérisent les deux espèces. On peut aussi parvenir à des préférences esthétiques entre l’une et l’autre peau, étant donné que le dessin des écailles qui caractérisent le crocodile et l’alligator sont quelque peu différentes, même si dans les deux cas, leur résultat est tout aussi raffiné et charmant.  La différence de forme (l’alligator présente une parte principale du corps plus allongée que le crocodile) peut être déterminante pour l’artisan qui doit choisir le matériel nécessaire pour la production, mais si on considère le produit fini, la différence est presque nulle.

Très souvent il arrive que les artisans eux mêmes utilisent le terme “crocodile” pour identifier toutes les variantes, que ce soit du vrai crocodile ou de l’alligator : la raison vient du fait qu’on parle toujours de peau très prestigieuse, ayant un merveilleux aspect et des caractéristiques exceptionnellement originales, et surtout, une valeur monétaire très élevée. Voilà pourquoi la choix du matériel se fait tenant en considération des nécessités de la production, des dimensions, du degré de souplesse, plutôt que par rapport au “nom scientifique” de l’espèce animale.

Il n’est pas rare de trouver une étiquette incorrecte dans un sac à main fini, mais on ne peut noter ce cas particulier qu’au moment où on prépare la documentation Cites (nécessaire pour les expéditions des articles dans les pays hors Europe) puisque c’est juste à ce moment – là qu’on recueille toute la documentation attestant la peau utilisée, et donc, qu’on obtient le nom scientifique à travers la licence accompagnant la typologie de peau.

Il est donc très important pour ceux qui, comme nous, livrent ce type de peau à l’étranger, que l’indication présentée à l’intérieur de l’article corresponde effectivement à l’espèce utilisée. Si l’achat ou la vente a lieu dans un des pays appartenant à la communauté européenne, (dans ce cas la marchandise n’est pas soumise au contrôle douanier) l’erreur pourrait passer inaperçue.

Si on se trouve devant à la possibilité de choisir entre un sac à main en crocodile véritable et un sac à main en alligator, lequel des deux articles serait le meilleur achat? Sans doute, celui qu’on aime le mieux ! En termes de prestige, beauté et qualité, les deux articles sont équivalents ! Si les peaux sont soumises au même processus de fabrication, la douceur et la souplesse, les caractéristiques de la peau et l’aspect extérieur ne changeront pas beaucoup.

Vous avez peut être encore des doutes à ce propos, car vous avez peut-être eu une mauvaise expérience – peut être à cause du grand nombre de photos qui circulent sur internet – et vous vous êtes retrouvés avec un sac à main ou un accessoire en crocodile ayant un aspect un peu trop fort et agressif, avec une peau extrêmement rigide… et donc mauvaise sous tous les aspects ! Nous vous assurons que, si elle a bien été façonnée et tannée – surtout chez les renommées tanneries de Toscane – les peaux de crocodile et d’alligator de haute qualité sont extraordinairement douces, souples et charmantes. Elles atteignent des résultats de souplesse supérieurs aux peaux de veau ou de porc.

C’est une erreur commune de considérer que la peau de crocodile ne s’adapte exclusivement qu’à des modèles de sacs à main rigides et structurés ; au contraire, aussi bien le crocodile que l’alligator s’adaptent parfaitement, même aux modèles de sacs à main plus souples et amples : l’effet final est la plupart du temps surprenant !

Donc lorsqu’il s’agit de choisir un article qui puisse satisfaire les goûts et les besoins, il vaut mieux accorder plus d’importance aux autres caractéristiques, plutôt qu’à la typologie de peau animale utilisée : par exemple, si pour la réalisation d’un article on a utilisé des peaux entières afin de mieux valoriser le dessin naturel de l’animal, ou si, au contraire, le modèle a été réalisé en cousant ensemble des peaux plus petites (même dans ce cas, le résultat final peut être surprenant) ; et se baser sur la qualité de la peau ou tenir compte des petites imperfections, étant donné que, pour la peau de crocodile comme pour celle d’alligator, les imperfections sont considérées comme une norme, ou mieux, une preuve qu’il s’agit de peau véritable !

Le meilleur choix est donc l’article qui satisfasse le plus votre goût. Le crocodile, comme  l’alligator (pour le caïman, il en est autrement) sont des peaux excellentes. Toutefois, si par simple curiosité ou pour d’autres nécessités, vous voulez être fixé exactement quant à la typologie de peau qui a été utilisée pour la réalisation de votre sac à main, vous en avez tous les droits ! Vous pouvez poser vos questions directement au vendeur qui doit connaitre cette information ou peut facilement remonter à la source grâce aux documents qui accompagnent la peau.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous adresser au vendeur pour un article que vous avez déjà, et que vous désirez tout simplement savoir avec quelle peau il a été produit, suivez nous dans un de nos prochains articles où on vous expliquera comment vous pouvez déterminer par vous même quelle type de peau vous avez devant vos yeux, même s’il s’agit d’un produit déjà fini.

En attendant, jetez un œil aux sacs à main en crocodile disponibles à la Boutique Gleni.

Une réflexion au sujet de « Crocodile ou alligator: quel est le mieux pour un sac à main? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *